A propos de moi

 

Je me présente, David ORBAN, photographe professionnel passionné depuis plus de 25 ans.

Photographe : une chance

Être photographe, c’est d’abord une passion. Celle de la photo. Etre photographe professionnel, c’est aussi avoir le privilège rare de pouvoir vivre de sa passion. C’est encore de pouvoir faire plaisir aux gens, à ses clients, à travers ses photos. Etre photographe, c’est surtout avoir la chance d’écrire en images les souvenirs de leurs plus beaux moments. Ceux de leur mariage, de leur grossesse, de la naissance de leur bébé, de leur famille…

Une passion de l’image

Au-delà de l’aspect commercial de mon activité de photographe, je suis avant tout un passionné de l’image. On ne peut pas réaliser un beau reportage de mariage, une belle séance photos de grossesse ou avec bébé, de belles photos de couple ou de beaux portraits, si au départ il n’y a pas cette passion. Elle est mon moteur comme photographe !

L’amour des gens

Etre photographe, c’est encore aimer les gens. Photographier un mariage, faire des photos de grossesse ou après l’arrivée de bébé ou réaliser des photos avec un couple d’amoureux ou des portraits, c’est d’abord être dans un échange avec les gens. Pour moi, il n’est pas possible de photographier des personnes sans être dans un relationnel fort avec elles, sans avoir établi avec elle une réelle confiance. C’est aussi ça être photographe.

Le métier de photographe

Être photographe, c’est aussi avoir l’envie d’aller toujours plus loin dans sa prise de vue, de toujours renouveler cette fraicheur indispensable à un rendu photographique à la fois original et créatif. Pour moi, être passionné par l’image, avoir envie de faire plaisir aux gens et progresser dans ma photo, c’est juste un préalable pour exercer mon métier de photographe

 

Quelques citations

  • « Ce que la photographie reproduit à l’infini n’a lieu qu’une fois. » – Roland Barthes
  • « Cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur qui pénètre dans un pays étrange. » – Bill Brandt
  • « La composition doit être une de nos préoccupations constantes, mais au moment de photographier elle ne peut être qu’intuitive, car nous sommes aux prises avec des instants fugitifs où les rapports sont mouvants. »« Le temps court et s’écoule et notre mort seule arrive à le rattraper. La photographie est un couperet qui dans l’éternité saisit l’instant qui l’a éblouie. » – Henti Cartier-Bresson
  • « Une photographie, c’est un fragment de temps qui ne reviendra pas. » – Martine Fraénck